photo 1

Robert Bartoux, entrepreneur visionnaire

Avec un amour inconditionnel des artistes, peintres, sculpteurs, photographes… et une connaissance parfaite du milieu artistique d’hier et d’aujourd’hui, le manager des Galeries Bartoux souhaite que l’art puisse abolir les différences, et faire tomber les préjugés. Ce PDG dynamique et passionné, qui porte beau la cinquantaine, ambitionne d’apporter à sa clientèle de la culture, de la diversité, mais aussi du rêve. A ses yeux, la notion de plaisir est indissociable de celle de l’art. C’est pourquoi il assume tous ses choix artistiques.

Robert Bartoux souligne l’importance de ne pas s’enfermer dans un style, dans une couleur : pour lui, l’art est un perpétuel renouvellement. C’est pourquoi, au sein des Galeries Bartoux, le contexte générationnel lui apparaît primordial : pour ne pas s’isoler dans ses certitudes et ses convictions, il est pour lui vital de bénéficier de l’œil neuf et nécessairement plus jeune de ses neveux. Le fait de ne pas avoir la même vision du monde est une force, une garantie d’ouverture à de nouveaux artistes, de nouvelles tendances.

Photo 2 - ALLARD INCLUSION MM CHANEL CANDIES (PANAME) ref 02MCH0216 cegid

FRED ALLARD, Inclusion MM Chanel candies.

Les Galeries Bartoux : Une success story familiale

La saga des Galeries Bartoux est une véritable aventure familiale. Dès le départ, l’art s’inscrit dans le code génétique de la famille. Le père, Roger-André Bartoux, possédait une maison d’édition d’art.

Robert Bartoux ouvre avec sa femme et son frère Jean-Guy la première Galerie Bartoux à Honfleur en 1993. Le deuxième Galerie Bartoux ouvre en 1995 à Saint-Paul de Vence, et est rapidement suivie par des galeries à Megève, Courchevel, Cannes, puis Paris en 2003. Les Champs-Élysées leur permettent d’approcher une autre clientèle, plus internationale. Les galeries Bartoux affirment leur style : proposer à la fois des grands maîtres, des artistes confirmés et des artistes émergents. Une vision qu’ils souhaitent étendre à l’international : une première galerie ouvre à New York en 2008, puis à Singapour en 2014, et Londres en 2015.

photo 3 - GERSTEIN brush strokes xx

GERSTEIN, Brush strokes

Robert Bartoux est aujourd’hui le directeur exécutif des Galeries Bartoux. A ses côtés, sa femme Isabelle et ses neveux, Charles et Alexandre. La trentaine, les deux jeunes gens, en charge du sourcing artistique, incarnent la relève de l’entreprise familiale. En attendant, peut-être, que les rejoignent dans l’aventure les trois filles de Robert Bartoux, aujourd’hui étudiantes.

– Les Parisiennes – Suivez-nous sur notre FanPage Facebook,  Instagram et Twitter